Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Et maintenant ? ( Warhammer JDR )
Hier à 23:04 par Ishzark

» Mardi 24 octobre
Hier à 22:43 par Faradon

» [36] Frères de sang 2017
Hier à 20:45 par Slythe

» CDA -v8 40k - Warfo
Hier à 15:29 par Froutos

» [X-Wing] News et sorties
Hier à 11:43 par Patrige

» Campagne 2017-2018
Dim 22 Oct 2017 - 20:42 par Drako

» [IR] liste Khorne Slythe
Dim 22 Oct 2017 - 16:13 par archkazeel

» [IR] liste archkazeel seraphon
Dim 22 Oct 2017 - 15:49 par archkazeel

» Apocalypse hiver 2018
Dim 22 Oct 2017 - 14:59 par Drako

Marque-page social

Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de La Tour Des Griffons sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de La Tour Des Griffons sur votre site de social bookmarking


Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  cloudy wolf le Mer 30 Mar 2016 - 18:16

26 Mars 1489, Cité de la Garde du Dragon :

Aujourd'hui je suis arrivé au Rokugan pour la première fois. J'ai été chargé de veiller à la sécurité de M. Léon Roches, ambassadeur de l'Empire, pour nouer avec ce pays des accords d'amitié. Nous sommes aussi accompagnés d'un natif de cet endroit, un dénommé Niijima Jo qui était parti pour la Confédération des Etats-Unis étudier notre culture.

Il m'a parlé durant le voyage de son pays, dirigé par un empereur et un magistrat spécial ayant les mêmes pouvoirs. Ce pays est aussi partagé par des clans, des grands familles qui ne s'entendent guère mais qui respectent l'Empereur et son autorité. Il y a une chose qui a attisé ma curiosité, il m'a décrit ce qu'il appelle les samurai...

Il s'agirait de guerriers ne connaissant pas la peur, allant au devant du danger et ne craignant pas la mort, il a ajouté que certains la recherche même. J'ai vu beaucoup de champs de batailles et je n'ai jamais vu de personne correspondant à une telle description. J'en verrai sûrement une fois à terre.

A ma grande surprise, le Rokugan n'est pas si primitif que ce qu'on m'a dit. Il existe des usines qui crachent leur fumée noire dans le ciel, comme dans mon Nord natal. Mais cette nouveauté apporte aussi son lot de cruauté, les armes à feu prolifèrent et ils ont besoin de gens comme moi pour leur enseigner à les manier. Je sais que cela risque de se produire, on m'avait déjà prévenu.

La culture et l'atmosphère de ce pays m'attire, je n'avais jamais ressenti cela au paravent. Les gens sont respectables et l'ambiance est paisible. J'ai aussi l'étrange impression que je connaissais cette endroit... mais c'est impossible.

Mais quelque chose m'inquiète, j'ai remarqué que certaines personnes m'évitent et j'ai eu le sentiment d'être suivi. Je sais que nous sommes mal vus et détestés par une partie de la population et dans un sens je les comprends. J'ai vu ce qui se passe dans le port de la ville, les marchands leurs achètent des marchandises locales pour une misère et vendent des produits 10 fois plus cher qu'à la métropole. J'ai demandé à l'un d'eux pourquoi et il m'a gentiment envoyé balader.

La situation est donc tendue et je ferai mieux d'être sur mes gardes. Demain nous partons par train pour la capitale, espérons qu'il n'y est pas d'incident grave...

_________________
avatar
cloudy wolf

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24
Localisation : Oushuu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  cloudy wolf le Lun 2 Mai 2016 - 16:16

27 Mars 1489, Toshi Ranbo, capitale impériale :

Mon premier jour à la capitale vient de se terminer et à vrai dire, je ne pensais pas qu'il se déroulerait ainsi. Niijima Jo avait raison, cette ville est magnifique et le palais de l'Empereur est à la hauteur de son dirigeant. L'Empereur est jeune certes, mais je sens en lui une forte volonté. Au sein de sa cour, j'ai pu voir ce que je désirai, les samurai. Rapidement, j'ai pu distinguer les différents clans et me faire un avis sur certains. L'Empereur, pour nous accueillir, offrit un cadeau à M. Roches, une lame comme on n'en voit guère souvent. En échange, nous lui avions offert un service à thé de grande facture fabriqué par l'un des meilleurs artisans de l'Empire françois. Les règles de l'étiquette sont dures à suivre mais M. Roches maîtrise cet art à la perfection.

Ensuite, pour nous impressionner je pense, l'Empereur organisa un tournoi de Iaijutsu, autrement dit, de duels. Pour voir de quoi est capable un samurai, j'ai souhaité participer malgré la désapprobation de certains dans la salle. Or l'Empereur a accepté ma demande. Le premier duel opposa une jeune fille de 15 ans environ et un jeune garçon certainement âgé de 16 ans. Des enfants... et le pire des malheurs est que ce duel a mal tourné. La fille eut la main droite de tranchée et se retenu de hurler. Je suis intervenu pour lui faire un garrot au niveau du bras puis j'ai demandé un médecin. Un homme vêtu de pourpre s'approcha de moi puis prononça une prière vers la fille qui semblait alors moins souffrir. Pendant ce temps, une femme se jeta sur le garçon mais le vice-commandant du Shinsen gumi s'interposa et réprimanda le garçon qui était l'un de ses subordonnés. Le tournoi continua puis se fut mon tour. J'étais contre l'homme qui avait aidé la jeune fille. Il portait un sabre qu'il avait crée à partir de flammes. Qui aurait pu pensé que je verrai de la magie dans ce pays ? C'est avec étonnement que je remporta ce duel, pour ensuite être éliminé au deuxième tour.

Le repas se déroula à merveille. La nourriture était excellente et leur alcool loin d'être mauvais. L'un de mes voisins le trouvait même plutôt à son goût, il avait vidé la carafe à lui seul...

Je viens de recevoir la visite de la jeune femme. Elle me dit qu'elle vient de la part de la fille et qu'elle me remercie pour mon intervention. Je lui ai répondu que c'était naturel mais que c'est malheureux que ce soit des enfants qui s'infligent de telles blessures. Elle me répondit que la voie du samurai est ainsi et j'acquiesça plus par respect que par approbation. Ce soir, je vais visiter la ville en compagnie de M. Roches, de Niijima Jo, de James Edwards et de certaines connaissances de Jo. Cela me changera sûrement les idées.


28 Mars 1489, le train en direction de la Cité de la Garde du Dragon :

On a tendu un piège à mes hommes. Ils ont été impliqués dans des incidents cette nuit faisant intervenir des civils et certains d'entre eux sont les victimes. Trois de mes soldats ont été tué à l'arme blanche par des katanas rokuganis et deux autres ont tué un civil dans un bar suite à une émeute. Notre enquête nous a bien révélé les traces d'un coup monté. Les geishas qui étaient avec mes trois hommes ont été abattues avec des fusils britanniens et on avait retrouvé des traces de pas sur les toits.

Ce matin, au palais impérial, tout s'éclaircit. L'un des clans, celui du Scorpion, nous dénonça publiquement devant les autres clans et l'Empereur. Malgré nos arguments portés par dame Doji Tomoe, l'Empereur refusa de signer le traité tant qu'il ignorera la sentence donnée à mes hommes. Ces fourbes samurai du Scorpion ont ensuite cherché à rallier des clans à leur cause. Je les ais entendu parler de révoltes et j'espère qu'ils paieront leur infamie.

Je repars maintenant à la Cité de la Garde du Dragon pour juger mes hommes en cour martiale. J'ai bien peur que la sentence soit rapide et sévère pour que l'on puisse repartir sur de bonnes bases diplomatiques avec l'Empereur. C'est quelque chose que je ne supporte pas mais on ne me laisse pas le choix...

_________________
avatar
cloudy wolf

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24
Localisation : Oushuu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  cloudy wolf le Sam 6 Aoû 2016 - 13:44

7 Juin 1489, Shiro Matsu :

Ce jour restera gravé dans ma mémoire comme l'un des jours les sombres de mon existence.

Une rébellion avait éclaté au village de Beiden, situé au sud de ma position, menée par des ronins et des paysans contre la présence des étrangers et contre le Champion d'Emeraude. Avec l'aide des clans qui lui sont loyaux et un contingent britannien, il a ordonné une expédition punitive contre ce village. Ce fut un véritable massacre...

L'artillerie britannienne a presque rasé le village et les fuyards ont été exécutés, du moins pour ceux que l'on a retrouvé. J'aurais mieux fait de rester avec James que j'ai retrouvé complètement ivre à parler à sa chauve-souris.

Le soir même, on a appris par nos espions la mort de Yoshida Shoin, un érudit de la Grue ayant des idées de restauration de l'ordre impérial et le Champion d'Emeraude craint que cela ne lui attire des ennuis. Seul l'avenir nous le dira...

12 Juin 1489, Cité de la Garde du Dragon :

Cela fait maintenant plusieurs nuits que je fais un rêve étrange.

Dans ce rêve, je suis sur une île, en pleine tempête et une femme se trouve face à moi. Sa voix résonne encore dans ma tête, elle me dit toujours la même chose : "Je te connais étranger. Le sang des fils du Tonnerre coule dans tes veines. Si tu veux connaître tes origines et la nature de ta présence ici, retrouve-moi sur cette île." Après cela, la foudre s'abat sur elle et je me réveille.

Nous avons reçu aujourd'hui une invitation pour des négociations à Kyuden Gotei sur le territoire du clan de la Mante. M. Léon Roches a accepté pensant établir des liens commerciaux intéressants. Mais avec les derniers évènements, mieux vaut être prudent.


Dernière édition par cloudy wolf le Mer 17 Aoû 2016 - 9:04, édité 1 fois

_________________
avatar
cloudy wolf

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24
Localisation : Oushuu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  Froutos le Dim 7 Aoû 2016 - 13:26

Oh la vache, qu'on lui mette un coup de fusil avant qu'il ne soit trop tard!

_________________

Alors c'est un mec, il a un fusil, il voit un dragon et... PANDRAGON!!!
avatar
Froutos
Papa Griffon

Messages : 5479
Date d'inscription : 28/02/2011
Age : 37
Localisation : Mâron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  cloudy wolf le Ven 9 Déc 2016 - 11:04

2 Juillet 1489, Kyuden Gotei :

On peut dire que cette nuit fut mouvementée. Je me suis réveillé avec une migraine épouvantable. La seule chose dont je me souviens c'est d'avoir discuter avec une jeune femme étrange, elle m'explique que du sang rokugani coulait dans mes veines et lorsque le destin l'aura décidé, je devrais me rendre sur une île non loin d'ici pour accomplir ma destinée. Je ne crois en ces choses mais ce matin impossible de retrouver cette femme et personne ne semble l'avoir vu. Ai-je rêvé ?

Ce n'est pas la seule chose qui m'inquiète, cette nuit aussi, un attentat a eu lieu au port. Dix navires étrangers mais aussi rokuganis ont explosé. La détonation a réveillé toute la ville et le responsable a été identifié, un dénommé Sakamoto Ryoma. Aurait-il un lien avec la destruction du navire près de Tani Senshio ? Pour le moment, nul ne peut l'affirmer.

Mais je sens que le pire est à venir malheureusement...

_________________
avatar
cloudy wolf

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24
Localisation : Oushuu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  Froutos le Ven 9 Déc 2016 - 17:59

Gnarkgnarkgnark...

_________________

Alors c'est un mec, il a un fusil, il voit un dragon et... PANDRAGON!!!
avatar
Froutos
Papa Griffon

Messages : 5479
Date d'inscription : 28/02/2011
Age : 37
Localisation : Mâron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  cloudy wolf le Sam 17 Juin 2017 - 13:36

Le 22 Juillet 1489, Toshi Ranbo.

J’ai entendu des rumeurs en ville. Les habitants parlent de révoltes menées contre les gaïjin et le champion d’Emeraude. Depuis un certain temps de plus en plus de tensions se forment entre nos deux peuples et je commence à craindre pour ma sécurité et celle de l’ambassadeur. Je lui ai conseillé de partir vers la Cité de la garde du dragon à l’est de la capitale pour éviter les ennuis. Dans le pire des cas, il va falloir négocier notre départ rapidement d’où cette décision.

Depuis plusieurs nuits, je fais le même rêve. Je vois le Rokugan depuis le ciel comme sur une carte. Je vois deux soleils brillés au-dessus embrassant les terres de l’Empire. Puis l’orage tombe sur les îles de la Mante et un dragon azur s’élève de ces îles. Les soleils s’effacent alors et seul un croissant de lune resplendit dans la nuit.

Je pense que ce rêve à un rapport avec la discussion que j’ai eu avec la femme de Kyuden Gotei mais cette menace de guerre civile m’inquiète bien plus...

_________________
avatar
cloudy wolf

Messages : 433
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 24
Localisation : Oushuu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ambiance de chronique : Journal du capitaine Jules Brunet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum